Découvrir

Pyjama Party est un jeu d’équilibre pour un à 8 joueurs qui prend toute sa saveur accompagné d’un verre d’anis, de mousse, de vin ou de whisky.

Lancés sur la table comme des dés, les animaux déterminent l’ordre dans lequel ils devront être empilés. C’est le goulot de la bouteille qui désignera à chaque tour le prochain joueur à devoir ajouter sa pierre à l’édifice.

Un Pyjama Party contient :

– 11 animaux de bois (Labels PEFC et FSC)
– une petite bouteille en plastique
– un livret de règle (en français)
– le tout dans un discret sachet de velours qui tient dans la poche.

Pyjama Party se décline en quatre versions, chacune comportant un animal hôte différent (Pat la chatte, Raf la girafe, Tess la tigresse ou Jihan la cane) et une illustration exclusive de Dziff sur le livret. Les 10 autres animaux sont communs à toutes les versions.

Il peut se jouer seul, de façon coopérative (les joueurs essayant d’un commun accord de former la plus haute tour), de façon compétitive (les joueurs plaçant les animaux en équilibre instable et priant pour que le goulot ne les désigne pas à nouveau) ou peut être transformé en jeu à boire (nous vous laissons le soin d’inventer les règles et déclinons toute responsabilité).

 

Les animaux

Pat la chatte, hôte
Pat la chatte aime à rappeler que c’est dans son appartement étriqué que s’est lancé, un soir d’ivresse, la longue tradition des pyjama party. Elle n’a jamais digéré le fait que Raf puis Tess et Jihan lui aient volé son idée et ne les a, par conséquent, plus jamais invitées.

Raf la girafe, hôte
Raf la girafe donne souvent l’impression de regarder les gens de haut, mais c’est qu’elle veut être la première à atteindre le ciel. Ses amis cependant apprécieraient un peu plus d’esprit d’équipe : dans la vie, parfois, il faut savoir se coucher.

Jihan la cane, hôte
Jihan n’est pas du genre de cane sur laquelle on peut s’appuyer (il lui manque un « n »), mais elle compense largement par son hospitalité. Quand on lui demande où en sont ses relations avec Pat, elle préfère noyer le poisson et son pastis.

Tess la tigresse, hôte
Si Tess la tigresse est plutôt équilibrée, on ne peut pas dire qu’elle ait la souplesse propre à ceux de son espèce. L’âge et la boisson ont eu raison de ses articulations et même ses chères rayures ont disparu au lavage du temps.

Gérarde la renarde, invitée
Alcoolique notoire, Gérarde la renarde n’est pas très stable sur ses appuis. Sa tête et sa queue forment bien souvent une balançoire sur laquelle personne n’aime s’installer. Difficile cependant de lui en vouloir : il fallait bien quelqu’un pour vider la bouteille.

Manette la vachette, invitée
Toujours bienvenue, Manette la vachette a le don pour se glisser dans les moindres recoins. Ses frêles épaules ne lui permettent cependant pas de supporter longtemps le poids de ses amis Berto ou Heidi.

Heidi la brebis, invitée
En raison de sa forte constitution, Heidi la brebis essuie souvent les critiques de ses camarades : « tu es trop lourde ! » lui dit-on, « enlève tes sabots de là ! ». En cas pareil, elle fait le dos rond, et gare à qui s’y trouverait perché !

François-Jean le serpent, invité
Coqueluche des Pyjama Party, François-Jean le serpent n’hésite jamais à venir en aide à ses amis. Ses épaules solides, quand bien même elles ne se prolongent pas de bras, sont un support sur lequel tous aiment s’appuyer.

Didine la lapine, invitée
Il ne faut pas se fier aux délicates oreilles de Didine la lapine : cette adorable boule de poils est la fourberie incarnée, et son centre de gravité est souvent bien plus loin qu’on pourrait le penser.

Bousson le hérisson, invité
Tel un toast à la harissa, Bousson le hérisson est tendre en dessous et piquant au-dessus. Autant dire qu’il vaut mieux l’avoir avec que contre soi et ne jamais le laisser nous tourner le dos.

Dédé le poulet, invité
Fier comme un coq (bien que rien ne soit encore joué), Dédé le poulet aime se hisser tout en haut de la tour pour saluer le soleil. À son pied en revanche il manifestera parfois un très mauvais esprit et menacera de tout faire s’effondrer.

Berto le chameau, invité
On dit que Berto le chameau peut tenir plus d’une semaine sans boire, et ses amis en effet ne l’ont jamais vu avec un verre à la main. Sans doute est-ce cette abstinence qui lui permet de les supporter sans trembler et qui fait de ses bosses un appui si confortable.

Clochon le cochon, invité
Souffre-douleur de ses camarades, Clochon le cochon n’est heureusement pas très susceptible. Les critiques glissent sur la peau comme de ses amis les sabots. Attention tout de même à ne pas le mettre en boule : c’est qu’il roule le bougre !

Germain l’humain, invité
Timide et maladroit, Germain l’humain n’aime guère se donner en public. Aux tables de bar agitées, il préfère le confort d’un salon, et aux orgies alcooliques le calme de l’heure du thé.

Guto le rhino, pièce rapportée (exclusive aux Ulluleurs)
Guto le rhino n’est jamais invité aux Pyjama Party. Est-ce son imposante carrure qui effraye les autres animaux ? Est-ce sa corne sur laquelle ils craignent de s’embrocher ? Sans réponse, et l’âme en peine, il persiste à frapper aux portes de Pat, Raf, Tess et Jihan, dans l’espoir qu’un soir on veuille bien le laisser entrer.

 

Paroles de joueurs :

« Oh non! Pas Germain l’humain ! »

« Le prochain qui fait bouger la table avec son genou, je l’explose ! »

« Pourquoi c’est jamais à moi de jouer ? »

« Pourquoi c’est TOUJOURS à moi de jouer ?! »

« Qui a fait tomber Dédé le poulet dans ma bière ? »

« Bon ben c’était pas difficile en fait ! Passe-moi la bouteille que je la raj…whoops »

« C’est de la triche si je trempe Berto dans le pastis pour qu’il colle ? »

« Ta main tremble…tu devrais reboire un coup. »

« Je t’avais dit que c’était pas une bonne idée de jouer avec une vraie bouteille… »

« NON ! Tu peux pas jouer ! C’est pour les grands ! »

« Hips… »

 

Retrouvez Pyjama Party sur Facebook, et partagez vos plus belles tours sur Twitter avec le hashtag #BestPyjamaParty